barrage hydroélectrique

En collaboration avec EDF, GE Renewable Energy, PXL Seals et INPG, INTESENS développe un projet collaboratif pour répondre aux nouveaux enjeux des centrales hydroélectriques nommé Innov’hydro.

Problématique

Le projet Innov’hydro porté par INTESENS et ses partenaires répond à une problématique récurrente identifiée au sein des barrages hydroélectriques : la difficulté de surveillance du réglage des vannages et ses bras mécaniques qui permettent d’ajuster le débit d’eau de la turbine.

Lors des interventions de maintenance, les matériels de production hydroélectrique sont équipés d’instrumentations d’extensométrie pour permettre des mesures de déformation.

Actuellement, ces mesures doivent être réalisées sur site par des chaînes d’acquisition de données, filaires, devant être raccordées physiquement à un ordinateur.
Cette méthode peut être très contraignante puisqu’il est nécessaire de laisser l’ordinateur ainsi que la chaîne d’acquisition sur place ce qui s’avère très coûteux si l’on souhaite avoir des mesures en continu.

Par conséquence, ces mesures de déformation sont ponctuelles et ne permettent pas d’avoir une visibilité sur la durée.

Solution

L’objectif de ce projet est de permettre une surveillance en continu et à distance des systèmes mécaniques d’une centrale hydroélectrique.

La solution technique développée consiste à rendre disponible une mesure de déformation grâce à des jauges de contrainte installées en permanence sur le bras mécanique de la turbine. Ces jauges sont associées à un capteur connecté remontant les données à distance.

Lors d’une intervention de maintenance, la solution connectée sera installée en parallèle de l’instrumentation classique de mesure pour une première analyse du système par comparaison.

Par la suite, la solution sera laissée sur place pour relever des mesures à distance et réaliser une surveillance continue.

Bénéfices

Les mesures relevées vont permettre de suivre l’évolution des réglages après la mise en fonctionnement du matériel ou bien de suivre l’évolution des efforts subis à cause de détériorations des systèmes mécaniques.

La solution pourra être utilisée pour des problématiques ponctuelles ou bien être installée pour une surveillance de longue durée qui permettra aux équipes de maintenance d’intervenir aux moments nécessaires.

A l’avenir, cette solution pourra être utilisée sur différents matériels d’un parc de production hydroélectrique.

De nouvelles expérimentations sont actuellement en cours sur plusieurs sites pour permettre d’établir une première base de données pertinente.