De l’industrie 1.0 à l’industrie 4.0 : trois siècles de transformation

C’est en 2001, au Forum Mondial de l’Industrie de Hanovre qu’est apparu pour la 1ère fois le terme « industrie 4.0 ». Lorsqu’on parle d’industrie 4.0, ou « industrie du futur », on fait référence à la 4ème révolution industrielle, c’est-à-dire à une nouvelle façon de concevoir les moyens de production.

Les différentes révolutions industrielles au fil du temps

  • La 1ère révolution industrielle : la production mécanique

Elle correspond à l’exploitation du charbon et l’utilisation de la machine à vapeur créer par James Watt en 1769.

La production mécanique va remplacer l’artisanat, et les manufactures et ateliers artisanaux vont laisser place aux grandes usines. Au sein des usines, les machines vont être actionnées grâce aux machines à vapeur, ce qui va permettre d’accroître fortement les cadences de production.

Ainsi, les volumes de fabrication vont être plus important et vont donner naissance à des produits en petites séries.

  • La 2ème révolution industrielle : la production de masse

Elle arrive à la fin du XIXème siècle au travers de l’utilisation du pétrole et de l’électricité. Ces deux éléments vont permettre la modernisation des moyens de production à grandes échelles. Ce changement impacte principalement l’industrie automobile et l’industrie chimique.

Durant cette période vont être mis en place le taylorisme et le travail à la chaîne. La productivité des ouvriers non-qualifiés va être exploitée au maximum pour voir naître la production en masse de produits identiques.

  • La 3ème révolution industrielle : la production automatisée

La 3ème révolution va avoir lieu au milieu du XXème siècle grâce à l’introduction de l’électronique et des technologies informatiques. Elles vont permettre la mise en place de l’automatisation de la production dans les usines.

Ces technologies viennent remplacer et soulager les ouvriers dans les tâches les plus difficiles. On verra apparaître à cette période la robotique et la production de grandes séries.

  • La 4ème révolution industrielle : la transformation numérique

De nos jours, les tendances de production à la chaîne ont été laissées de côté pour tendre vers l’ère de la personnalisation des produits et services.  L’industrie 4.0 va permettre de répondre à cette problématique des produits uniques et personnalisés tout en maintenant des coûts équivalents, malgré les faibles volumes de production demandés.

Le passage à l’industrie 4.0 est associée à l’introduction de l’Internet des Objets (IoT), aux systèmes cyber-physiques et à l’essor des réseaux interconnectés à travers le monde.

Les grands industriels placent désormais la transformation numérique comme une priorité stratégique. Pour cela, plus de 900 milliards de dollars d’investissement sont prévus par an entre 2016 et 2020.

Assumant une fois de plus une profonde transformation de leur mode de fonctionnement et projetant cette industrie vers un prometteur XXI° siècle.